OK

Aïcha Touré, une femme Orange inspirante

08 mars 2019
Aicha 320x220

A l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, rencontre avec Aïcha Touré, Directrice de la Stratégie et des Grands Projets chez Orange Mali.

Quel est le chemin qui vous a menée jusqu'au Mali et Orange ?

Je suis franco-malienne, ingénieure spécialisée en mathématiques appliquées. C’était très audacieux de la part du CEO d’Orange Mali de me proposer de rejoindre ses équipes alors que je travaillais dans une banque à Londres. C’est aussi une véritable marque de confiance qui me comble car elle fait écho à mon projet d’aider mon pays.

Quelles sont vos motivations ?

Participer à un projet professionnel qui a du sens et un impact sur la vie des gens. Chez Orange, on fait des choses extraordinaires. L’année dernière, on a lancé Orange Energie au Mali. Un tiers seulement des Maliens accède à une source d’énergie viable. Notre cœur d’activité est la téléphonie mobile mais sans énergie, on ne peut pas communiquer. Je n‘oublie pas Orange Money qui permet aux populations jusque-là exclues du système bancaire d’accéder à des services financiers. Le numérique devient un levier de progrès et de croissance en Afrique, c’est ce qui m’intéresse.

Quel regard portez-vous sur votre parcours d'intégration ?

Dans un pays où le taux d’alphabétisation est plus élevé chez les hommes, où les équipes en entreprise sont plus masculines, mon recrutement est un défi. Peu de femmes avaient occupé des fonctions de direction au sein d’Orange Mali. C’est, je l’espère, l’amorce d’un changement positif.
En termes de management, ce n’était pas facile au début. J’étais étrangère au monde des télécoms, plus jeune que la moyenne de l’entreprise. Beaucoup de volonté et de travail ont été nécessaires. Il est vrai aussi que je suis activement soutenue par Orange, avec des programmes d’accompagnement personnalisé et du mentoring.
Je suis convaincue qu’il ne faut pas se mettre de limites parce qu’on est une femme. Faire ce qu’on aime, avoir un projet ambitieux, se fixer des objectifs et avancer avec bienveillance : voilà ce qui compte