OK

Cyril Marilier, porteur du syndrome d'Asperger et futur ingénieur

02 avr. 2019
Autisme 500X250

Depuis plus de 28 ans, Orange est engagé dans la cause de l’autisme. Aujourd’hui, le Groupe soutien plus de 2500 projets dans différents domaines pour améliorer la qualité de vie des personnes avec autisme et leurs familles tout en facilitant leur insertion sociale, voire professionnelle. Cyril Marilier, qui est porteur du syndrome d’Asperger, peut témoigner concrètement de l’engagement du Groupe dans ce sens puisqu’il a rejoint les équipes de la Direction Technique et du Système d’Information pour préparer un master d’informatique en alternance. Interview.                                                    

Quel a été votre parcours avant d’arriver chez Orange ?

J’ai fait des études de philosophie puis j’ai occupé différents emplois dans l’Éducation nationale : professeur de philosophie, chargé de cours en faculté de mathématiques, surveillant en lycée professionnel. Mon alternance s’inscrit aujourd’hui dans le cadre d’une reconversion professionnelle J’ai repris des études en informatique pour obtenir un Bac+ 2. J’ai ensuite travaillé en tant qu’analyste programmeur pendant près de deux ans dans une start-up, à Nice. Un travail très enrichissant mais qui ne me permettait pas d’évoluer. L’occasion s’est présentée de rejoindre le programme Handi U Go* (HUGo), programme grâce auquel, dans un peu moins d’un an et demi, je serai ingénieur.

Et votre recrutement chez Orange ?

Mon recrutement au sein d’Orange s’est fait en deux temps : un premier entretien avec les responsables des deux masters d’informatique (MIAGE et IFI) proposés par l’université de Nice-Sophia Antipolis, puis un second avec les entreprises partenaires du programme HUGo dans les Alpes-Maritimes. Orange faisait partie de ces entreprises et la Direction Technique et du Système d’Information m’a fait une offre très rapidement. Le 12 septembre 2018, je rejoignais l’équipe de la Creative Data à Nice.

Bénéficiez-vous d’un environnement spécifique pour exercer votre travail au quotidien ?

Des aménagements de mon espace de travail ont été nécessaires pour créer autour de moi un environnement le plus adapté à ma situation. J’ai demandé à occuper un bureau avec peu d’espace derrière moi, car ce que je ne perçois pas par la vue, peut me déranger, voire me distraire.

Puis, je suis accompagné depuis le mois de novembre par un professionnel du comportement. Ce suivi est précieux, car il me permet de mieux gérer mes relations avec mes collègues ; interagir avec autrui me demande en effet des efforts constants et, de manière générale, je suis beaucoup dans la retenue. »

Comment pouvez-vous qualifier cette expérience avec Orange ?

Je suis heureux de travailler chez Orange et je trouve que mon intégration s’y est faite très facilement. Les personnes de la Creative Data partagent de grandes qualités humaines et je n’ai pas eu à faire beaucoup d’efforts pour me sentir à l’aise. Cette facilité est sans doute aussi due au fait que ma différence, même si elle est évidente, est relativement légère, par rapport à d’autres personnes avec autisme.

L’équipe qui m'accueille, a suivi une session de sensibilisation au syndrome d’Asperger. Je pense qu’en général sensibiliser les gens avant le premier contact avec les personnes porteuses d’une forme d’autisme est préférable, car cela permet à l’équipe une meilleure compréhension du fonctionnement de la personne. 

* Le programme HUGo est une démarche volontaire, initiée par un collectif d’entreprises, visant à former des personnes en situation de handicap aux métiers de l’informatique.


Visitez le site de la Fondation Orange