OK

Capital Filles

18 avr. 2012

Association en faveur de jeunes filles issues des zones d’éducation prioritaire et rurales

Capital Filles Pause dans l'escalier
En 2011, Orange a initié le programme Capital Filles afin de favoriser la rencontre entre les jeunes filles et le monde de l'entreprise. Ce programme repose sur l'engagement conjoint de « marraines » (collaboratrices volontaires des entreprises partenaires) et des enseignants. Il permet de favoriser l'insertion professionnelle de jeunes filles issues des zones d'éducation prioritaire et des zones rurales.

La convention

Le programme Capital Filles s'est concrétisé le mardi 17 avril 2012 par la signature d'une convention commune. L'événement s'est déroulé au Ministère de l'Education nationale avec la présence notamment de Luc Chatel, Ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et de Stéphane Richard, Président-Directeur général d'Orange et Président de l'association Capital Filles.
  • 1 / 3
  • 2 / 3
  • 3 / 3

Photos © Philippe DEVERNAY

Les acteurs de Capital Filles

Ce programme réunit d'une part l'Etat :

  • Ministère de l'Education nationale, de la vie associative et de la jeunesse
  • Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Ministère de l'apprentissage et de la formation professionnelle

D'autre part il réunit six grandes entreprises :

  • Orange
  • Alcatel-Lucent
  • L'Oréal
  • Société Générale
  • STMicroelectronics
  • Vinci
Capital Filles Signataires

Les trois objectifs

  • Lutter contre les stéréotypes liés au genre, en invitant les jeunes filles à découvrir des filières industrielles et technologiques d'avenir, traditionnellement encore très masculine.
  • Promouvoir, au travers de témoignages et d'exemples concrets, les secteurs d'activités et les métiers porteurs ainsi que les formations courtes (Bac+2) qui y mènent.
  • Encourager les parcours en alternance pour se former, avec un premier salaire, tout en s'insérant dans le monde de l'entreprise.

Au programme

C'est au tour d'ateliers collectifs, mais aussi de tutorat individuel que Capital Filles intervient dès la seconde générale et technologique, jusqu'en fin de BTS ou DUT.
Pour l'année scolaire 2011/2012, plus de 300 marraines volontaires sont mobilisées et plus de 900 jeunes filles auront intégré le programme fin juin 2012.