OK

Alternant, je travaille sur des sujets pionniers

Alternant, je travaille sur des sujets pionniers

Richard a 23 ans et il est alternant chez Orange comme ingénieur dans le développement d'application big data sur Kubernetes. Cet étudiant de Polytech (Nice) a la volonté « d'être dans le concret ». Il avait trouvé un autre poste mais devant la mission proposée, Richard a décidé de venir chez Orange et aussi bien pour l'ambiance que sa montée en compétences. Il ne le regrette pas !

C'est en alternance qu'on apprend le plus.

Le rythme est très soutenu. Il faut être organisé dans son travail surtout quand on alterne entreprise et école puisque je suis une demie journée en cours, et l’autre demie journée en entreprise. Le soir, j’ai les projets de groupe avec les étudiants de ma promo. 

Comme c’est intense, le risque est d’oublier qu’on est là avant tout pour apprendre, de se mettre la pression ce qui fait perdre du temps au final. 

J’ai appris à jongler entre les projets. Je crois que la polyvalence est importante pour réussir à tenir le rythme.

Chez Orange, tous les stages se passent bien

En informatique, le choix est énorme donc la question est de savoir faire le tri.

J’ai échangé avec mon prof d’architecture logicielle, qui est aussi le responsable de l’alternance. Il m’a fait remonter l’offre Orange en me disant « le poste est bien, je te conseille de postuler, d’autant que tous les stages se passent bien là-bas ».

Le détail amusant c’est que le directeur de projets est un des anciens profs de mon prof :-)

Entre le texte de l'annonce et la réalité, ma mission correspond mot pour mot

Le projet sur lequel je travaille m’intéresse beaucoup, notamment pour les technologies utilisées. En particulier, je suis sur Kubernetes qui est une techno très utilisée dans le cloud et le big data. Au quotidien, je développe et je déploie des appli cloud.

Le contenu du job était largement devant les autres

Très peu d’entreprises permettent à des alternants de toucher aux sujets sur lesquels je travaille. Sans exagérer, laisser un alternant, sans expérience, faire du cloud, de manière autonome… ça se compte sur les doigts d’une main !

D’ailleurs maintenant, quand je recommande Orange, j’en parle. J’insiste aussi sur l’image erronée d’Orange qui est encore vu comme un opérateur téléphonique. Les premières réactions quand je dis que je suis chez Orange c’est « ah ! tu travailles en boutique ? ». Je leur explique que c’est beaucoup plus large que ça et que j’ai l’opportunité de travailler sur de nouvelles technos, ce qui est très rare dans les ESN.

Je développe une compétence large

Au niveau formation, c’est le top.

Les six premiers mois, mon tuteur a été très patient sur ma montée en compétences, toujours disponible. Et il y avait une vraie symbiose entre mes apprentissages en cours et ce que je voyais dans ma mission, et inversement.

Ensuite, Orange m’a offert une formation en ligne à Kubernetes, donc ici je suis vraiment formé sérieusement.

Dans l’équipe, il y a également Stephan qui est expert architecte cloud (le métier que je vise) et qui est une mine dinformations.

Dernier point vraiment canon, Orange a signé un accord avec Google - donc je vais me former dès la semaine prochaine sur le cloud public.

Ambiance et confiance

J’ai remarqué que pour monter en compétences rapidement et être assez pointu le relationnel est important. Travailler de manière sereine et détendue, c’est important pour moi. Ça on le sent dès l’entretien. Et puis j’aime bien la façon dont est géré le télétravail dans mon équipe, c’est facile à vivre, on ne se sent pas surveillé, tout est basé sur la confiance. C’est motivant.

Ça créé un cercle vertueux : on me donne des tâches assez importantes pour un alternant ça me fait  évoluer, ça me motive et je suis efficace. J’ai développé une fonctionnalité en deux semaines par exemple, au lieu de quatre, tellement j’étais motivé.

Avec cette double belle carte de visite que représente Orange et la mission spécifique sur laquelle je travaille, je ne me fais pas de souci pour la suite !

Le Groupe Orange

83%

des salariés sont fiers de travailler pour Orange

81%

recommandent Orange comme une entreprise où il fait bon travailler

N°2

en France dans le classement Happy Candidates avec une note de 8.6/10 dans la catégorie des entreprises de plus de 1000 salariés

dessin mixite

Orange obtient depuis 2014 le label sur la mixité hommes/femmes (Gender Equality European Standard)