OK

Blackjack, journal d'une alternance

Blackjack, journal d'une alternance

Sarah

Alternante cybersécurité

Bonjour, je suis Sarah, et dans une première vie j'étais croupière dans un casino.
J'ai repris des études en alternance dans le domaine cybersécurité.
C'est au cours de cette expérience que j'ai eu l'opportunité de conduire un chouette projet et qui m'a amenée à être embauchée comme cyber analyst. Je vais vous raconter comment j'ai plongé dans le grand bain.

12 mai 2018

Cyberattaques

Des attaques importantes ont lieu via un ransomware appelé Wannacry (« Vous voulez pleurer ? »).

 

13 mai  

Poker face

Lors d’un rendez-vous client, un commercial se voit interrogé sur les attaques de Wannacry, « Qu’est-ce que vous nous conseillez de faire ? ». Et là... y a eu un gros blanc.

 

14 mai 

L’idée

Éric, mon boss, rebondit sur cette mésaventure et lance l’idée de développer un outil d’information de crise beaucoup plus efficace.

Eric

Manager

Les cyberattaques vont se développer. Inventons une appli utile pour améliorer la communication de crise !

1er mars 2019

Gwenole arrive dans l’équipe

Il teste de nombreuses technos pour sélectionner la plus pertinente.

Sarah

Je puise dans mon expérience de croupière.
C'est comme au blackjack : on reste concentré, on ne lâche pas le fil et on cerne bien les personnalités.

Le challenge technique

En général, les applications communiquent via des API. Or, ce sont des cibles appréciées des pirates. Pour réduire la surface d’attaque, il fallait sortir un peu une autre manière de faire.

 

5 mars

Contrainte client

Le client impose une contrainte technique de derrière les fagots :-) C’est assez complexe. Nous testons plusieurs approches, revenons en arrière pour trouver la bonne manière de faire.

 

Avril - juin

5-player challenge

L’équipe s’agrandit, ce qui nous permet de relever les défis techniques nombreux ce mois-ci. On commence à développer sur le back end et le front end. L’architecture est enfin définitive

 

Juillet - août

L’as de cœur

C’est la dernière lig ne droite car je suis embauchée à l’issue de mon alternance en septembre. Il faut finir et... on l’a fait ! Avec Gwenole, qui est décidément un atout, nous terminons une version qui fonctionne.

Septembre 2020

La partie n’est pas finie !

Nous avons pu transmettre notre « bébé » à une nouvelle équipe qui va se charger de déployer le projet. J’étais vraiment contente d’être aux manettes

Le Groupe Orange

83%

des salariés sont fiers de travailler pour Orange

81%

recommandent Orange comme une entreprise où il fait bon travailler

N°2

en France dans le classement Happy Candidates avec une note de 8.6/10 dans la catégorie des entreprises de plus de 1000 salariés

dessin mixite

Orange obtient depuis 2014 le label sur la mixité hommes/femmes (Gender Equality European Standard)